Le CRER (Constat des risques d’exposition au radon) bientôt en application ?

  • Accueil
  • /
  • Actualités
  • /
  • Le CRER (Constat des risques d’exposition au radon) bientôt en application ?
Diagnostic immobilier Ain

Issu de l’altération du radium, du thorium et de l’uranium naturellement présents dans la croute terrestre, le radon est un gaz naturel radioactif, incolore et inodore, qui peut, par un effet de capillarité des sols, remonter en surface, se concentrer et stagner dans certaines pièces des logements.

L’OMS (l’Organisation mondiale de la Santé) indique que 6 à 15 % des cancers pulmonaires seraient imputables au radon.

 


Présence de Radon en France par département

 

LOrdonnance n° 2016-128 parue le 10 février 2016 portant diverses dispositions en matière nucléaire est venue renforcer la protection des populations face aux risques liés au radon en imposant une surveillance de l’exposition à ce gaz mortel.

Les pouvoirs publics ont classés prioritaires 31 départements français (Allier – Ardèche – Ariège – Aveyron – Calvados – Cantal – Corrèze – Corse-du-Sud – Deux-Sèvres – Haute-Corse – Côtes-d’Armor – Creuse – Doubs – Finistère – Hautes-Alpes – Haute-Loire – Haute-Marne – Hautes-Pyrénées – Haute-Saône – Haute-Vienne – Indre – Loire – Lozère –Morbihan – Nièvre – Puy-de-Dôme – Rhône – Savoie – Saône-et-Loire – Vosges).

La mesure de l’exposition au radon est désormais obligatoire dans quatre catégories d’ERP (Etablissements Recevant du Public) situés dans ces départements prioritaires :
- Les établissements d’enseignement, y compris les  internats ;
- Les établissements d’hébergement  sanitaires et sociaux;
- Les établissements thermaux ;
- Les établissements pénitentiaires.

Bien que facultatif pour le particulier, un diagnostic radon peut s'avérer nécessaire pour les habitations situées dans les départements à risque.

Lorsque le diagnostic est posé, que la concentration en radon est localisée et quantifiée, il est possible de faire baisser la stagnation du radon par exemple en scellant les fissures de planchers et de murs à l'intérieur, ou en renforçant l'aération des pièces de vie et des sous-sols.

Reste que le radon n’est pas considéré comme dangereux à faible dose, le danger apparaissant lorsque celui-ci s'accumule.