Mieux comprendre le DPE

Diagnostic immobilier Ain

 

Créé en 2006, le Diagnostic de Performance Energétique est devenu le diagnostic le plus emblématique du métier de diagnostiqueur. Sa présence obligatoire depuis le 1er janvier 2012 dans toutes les annonces immobilières n’y est sans doute pas pour rien. C’est également celui qui suscite le plus de questions tant de la part des vendeurs que des acquéreurs, ou des propriétaires que des locataires. C’est face à ce constat qu’EX’IM a décidé d’éditer une fiche d’information permettant de répondre à l’essentiel de ces questions. Cette fiche est l’occasion également de tordre le cou à quelques idées reçues :

Ainsi, contrairement à une idée répandue, les fenêtres ne représentent pas le plus grand facteur de déperdition dans un logement (environ 13 %) et, bien souvent, l’installation de nouvelles fenêtres ne suffira pas pour diminuer sensiblement les consommations d’énergies.

De la même manière, la consommation énergétique et les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) sont deux notions totalement indépendantes et un écart important entre la lettre figurant sur l’étiquette énergie et celle figurant sur l’étiquette GES est courant. Un logement équipé d’un système de chauffage électrique pourrait se voir classé en E sur l’étiquette DPE et en B en GES, l’électricité étant une énergie peu émettrice de CO2.

Enfin, ce mémento rappelle que, pour éviter une étiquette vierge, peu rassurante sur une annonce immobilière, il suffit simplement au propriétaire de fournir les factures, idéalement sur les trois dernières années et exprimées en Kw/h.

 

 

Pour obtenir ce document très utile n’hésitez pas à le réclamer auprès de votre cabinet EX’IM.

Encart :

Depuis 2012, l’ensemble des DPE réalisés en France doit être transmis sur une base de données gérée par l’ADEME à des fins statistiques. Cette étude permet de répartir les logements français en fonction de leur performance énergétique et de leur émission de gaz à effet de serre.

 

 

Etude réalisée le 14/01/2016 sur la base de 2 393 214 DPE. Source : Observatoire du DPE