Nouveau DPE : comment éviter l’étiquette vierge

Diagnostic immobilier Ain
  • Le DPE factures

 Il existe deux méthodes distinctes pour la réalisation d’un DPE :

- la méthode dite « 3-CL » qui permet d’estimer une consommation standard en modélisant le bien à l’aide de 60 données d’entrées (matériaux de construction, types d’isolation, équipements de chauffage, refroidissement et de production d’eau chaude,…)

- la méthode dite « des factures » qui permet d’estimer la consommation à partir des factures d’énergie.

Dans le cas d’un système de chauffage collectif, les charges dédiées au chauffage et à la production d’eau chaude sont réparties en fonction des tantièmes de copropriété et la consommation n’est donc pas uniquement liée à la constitution du bien en lui-même.

De même, pour les biens construits avant 1948, leurs composants (notamment la constitution des murs) sont trop disparates pour permettre une modélisation fiable.

La méthode des factures est donc obligatoire pour les biens équipés d’un système de chauffage collectif et pour ceux construits avant 1948.

  • L’étiquette vierge

Exceptionnellement, lorsque le DPE doit être réalisé selon la méthode des factures (par exemple pour un logement construit avant 1948), dans le cas où aucune facture n’est disponible, seules les caractéristiques techniques du logement et les recommandations d’amélioration seront renseignées.L’étiquette énergétique doit alors être laissée vierge dans les annonces immobilières.

De cette façon, le client est informé de l’impossibilité technique de réaliser le DPE.

  • Comment l’éviter ?

Pour réaliser un DPE selon la méthode des factures, le diagnostiqueur devra disposer des factures, idéalement sur les trois dernières années et exprimées en Kw/h.

Pour les chauffages collectifs, il faudra lui fournir :

- le type d’énergie (gaz, fioul, réseau urbain, …) – les dernières factures (en Kw/h)

- les tantièmes de copropriété du bien.

Pensez donc à vous procurer ces éléments avant le passage de notre diagnostiqueur !