Le diagnostic amiante

  • Accueil
  • /
  • Diagnostics immobiliers
  • /
  • Le diagnostic amiante
Diagnostic immobilier Ain

Généralités

Le diagnostic amiante consiste à rechercher et à identifier tout type de produit ou matériaux (plaques ondulées, cloisons, conduits et canalisations, bardages, dalles de sol, flocages, etc.) pouvant contenir de l’amiante.

Un diagnostic amiante doit être effectué en cas de vente d’un immeuble dont le permis de construire à été délivré avant le 1/07/1997.

Ce diagnostic amiante doit être confiée à un professionnel présentant des garanties de compétence et d’indépendance tout en disposant d’une organisation et de moyens appropriés.

Il doit répondre favorablement aux critères de certifications imposés par la réglementation.

Historique

Les Egyptiens utilisaient déjà les fibres minérales pour la fabrication des suaires des pharaons défunts.

Selon les récits de Plutarque, les Grecs utilisaient les fibres d’amiante en réalisant des mèches éternelles pour les lampes à huile.

L’empereur Napoléon 1er encouragea à partir de 1810 les recherches et études sur l’amiante.

Concernant son utilisation, le XXe siècle se décompose en quatre grandes périodes :

- La montée en puissance du début des années 1900 jusqu’au lendemain de la deuxième guerre mondiale : l’amiante est alors utilisé massivement dans les chantiers navals et l’industrie textile

- L’apogée : le développement industriel des années 1950, 1960 et 1970. La consommation d’amiante en France était à son plus haut niveau entre 1973 et 1975 ; on utilisait alors environ 150 000 tonnes d’amiante par an.

- Le début des années 1980 : prise en compte des effets de l’amiante sur la santé publique.

- 1er janvier 1997 : interdiction d’utiliser ou de vendre tout produit contenant de l’amiante. Les pouvoirs publics mettent enfin en œuvre une véritable politique de gestion du risque amiante.

Les propriétés de l’amiante / les multiples utilisations de l’amiante

L’amiante est un matériau de la famille des silicates aux multiples qualités dont les caractéristiques physicochimiques en font un produit de construction exceptionnel.

L’amiante entre dans la composition de nombreux produits pour sa :

- Résistance au feu (produit ignifuge).

- Faible conductivité thermique, acoustique et électrique.

- Résistance mécanique (à la traction, à la flexion et à l’usure).

- Résistance aux agressions chimiques (acides et bases).

On peut classer l’amiante en fonction de la présentation et l’utilisation :

- L’amiante brut en vrac, utilisée pour l’isolation thermique en bourrage ou en flocage

- L’amiante mélangé à du ciment (amiante-ciment) a permis de fabriquer de multiples composants pour le secteur du BTP : plaques ondulées, éléments de façade, gaines, plaques et panneaux de cloisons intérieures et de faux-plafonds, canalisations d’adduction et d’évacuation d’eau, etc.

- La bourre d’amiante pour calorifuger les fours, les chaudières, les tuyaux, les gaines électriques, les chauffe-eau, les matériels frigorifiques, les navires, etc.

- L’amiante tissé ou tressé, utilisé pour l’isolation thermique de canalisations, de câbles électriques, corde ou tresse d’amiante pour l’étanchéité de portes de four, de poêles ou de chaudières.

couvertures anti-feu, rideaux coupe-feu.

- L’amiante dans des liants : dalles de sol, tuiles, bardeaux décoratifs, sous-face de moquettes et autres revêtements de sol.

- L’amiante comme charge minérale dans des peintures, des mastics, des vernis, des mousses d’isolation

Les effets sur la santé

Les principales maladies provoquées par l’amiante et son inhalation sont :

- Le cancer broncho-pulmonairequi peut apparaître après une longue incubation (15 ou 20 ans). Pour l’année 1996, l’INSERM évalue à 1 200 le nombre de cancers du poumon attribuables à l’amiante.

- L’Asbestose ou fibrose pulmonaire intervient suite à une longue exposition et se traduit par une réduction de la capacité pulmonaire produira dans les cas les plus graves une insuffisance respiratoire mortelle. C’est une maladie liée aux fortes expositions antérieures aux années 1970.

- Le Mésothéliome ou cancer de la plèvre (l’enveloppe qui entoure les poumons) survient après une incubation de plusieurs dizaines d’années

L’avis du professeur Régis MATRAN, Pneumatologue au CHU de Lille

Les fibres d’amiante sont capables de se déliter pour former une poussière très fine dans l’environnement.

Cette poussière est inhalée par le poumon lors de la respiration.

En fonction de la taille des particules d’amiante, elles pénétreront plus ou moins profondément dans le poumon.

Plus les particules seront petites, plus elles se déposeront au niveau des petites bronches et des alvéoles.

L’atteinte pulmonaire se développe de façon très progressive et nécessite un empoussièrement important et répété.

Lorsque l’inhalation de fibres est importante, l’amiante peut conduire à une fibrose du tissu pulmonaire entraînant une asbestose.

Cette pathologie survient après plusieurs années d’exposition aux fibres d’amiante.

Le risque de développer une tumeur bronchique est majoré par l’exposition à d’autres agents cancérogènes comme la fumée de tabac.

Certaines fibres peuvent migrer vers l’enveloppe pariétale de la plèvre.

En fonction de l’exposition et de la susceptibilité du patient, l’atteinte pleurale peut entraîner une pleurésie bénigne, une fibrose pleurale ou des plaques pleurales pouvant se calcifier au fil du temps.